Une aide pour la gestion des forêts de particuliers par le WWF

Le WWF a lancé un appel à projets pour protéger les forêts !

Une forêt en mauvais état écologique

Bien que cela passe relativement inaperçu aux yeux du grand public, la forêt française est en très mauvais état. Boisements privés ou forêts domaniales, la gestion forestière est orientée depuis plusieurs décennies en fonction d’objectifs de résultats financiers. Cela a un impact immédiat sur la conservation des forêts : afin de produire plus de bois, les surfaces forestières sont exploitées de manière violente et intensives (coupes à blanc, utilisation de véhicules lourds qui détruisent les sols et les végétations, plantations monospécifiques de conifères qui acidifient les sols et appauvrissent les boisements….). Une part importante des forêts françaises sont aujourd’hui transformées. De boisements riches et diversifiés dans les années 50, on obtient aujourd’hui des sylvicultures intensives. Ces véritables cultures sont de plus en plus visibles dans nos paysages : peupleraies rectilignes au bord des rivières, parcelles en taillis dans les forêts domaniales, plantations monospécifiques de conifères…

Une prise de conscience récente et qui tarde à se transformer en actions concrètes

Conscients du rôle capital que jouent de véritables écosystèmes forestiers dans la lutte face au réchauffement climatique, la société et les pouvoirs publics ont favorisé l’émergence de nombreux outils pour conserver les forêts, mais les démarches efficaces sont encore trop rares et ne suffisent pas à enrayer la perte de biodiversité.

Ces dernières années des actions d’origine citoyenne voient le jour comme les groupements forestiers citoyens et écologiques, les chartes forestières. Ces actions sont créées et mises en œuvre par un collectif de citoyens engagés.

Le WWF se mobilise et lance un appel à projets pour les propriétaires forestiers

Dans ce contexte, WWF France lance à partir de 2023 un appel à projet à destination des propriétaires forestiers. Cet appel à projet vise à motiver les propriétaires privés à gérer plus durablement leurs forêts. Le propriétaire peut directement candidater et inscrire une liste d’actions avec un budget prévisionnel. Les actions éligibles peuvent concerner des diagnostics préalables nécessaires à la connaissance du boisement (inventaires naturalistes et forestiers, dendrométrie…), des actions concrètes comme des plantations d’essences variées, financer un mode d’exploitation respectueux de la nature (comme le débardage par traction animale), installation de panneaux d’accueil ou de sensibilisation, ou encore financer des démarches de protection du boisement type ORE (Obligation réelle environnementale). En principe, toute parcelle forestière peut être éligible. Néanmoins, il est bien d’avoir en perspective un objectif d’amélioration (passage d’un boisement de conifère à une plantation de feuillus, conservation d’un vieux boisement de qualité reconnue etc…).

Un aide auprès du WWF ou de structures plus locales

Afin de remplir un dossier de manière correcte, il est bien que les propriétaires puissent se faire conseiller par des structures du monde forestier et/ou de protection de la nature. Vous pouvez peut-être vous rapprocher de SOS forêt Dordogne pour vous accompagner !

Une prochaine session de financement à venir en 2024

Vous trouverez ci-dessous les détails de l’opération. La session 2023 est clôturée, mais l’AAP doit être reconduit les années suivantes, ce qui laisse le temps de préparer comme il faut son dossier !

Des liens pour vous aider et découvrir l’appel à projets du WWF

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/lancement-du-fonds-nature-impact-une-nouvelle-maniere-de-financer-la-protection-de-nos-forets

https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-2023-05/Plaquette_Beneficiaires_VF_230523.pdf

Présentation de l’Obligation réelle environnementale :

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Guide-methodologique-obligation-reelle-environnementale.pdf

Guillaume D’Hier